Test : Titeuf Mega Party sur Nintendo Switch

Test : Titeuf Mega Party sur Nintendo Switch

 

Genre : Party Game, Mini-jeu, Aventure
Langues : Français, Anglais, Allemand, Espagnol, Italien
Développé par Balio Studio
Édité par Microids
Sortie France : 21/11/2019
Prix : 39,99€ sur l’eShop, 44,99€ en version boîte
Taille : 2342 Mo
Joueurs : 1 à 4 (en local)
Age minimum : 12 ans

Site Web Officiel

Balio Studio, une filiale de Vetasoft, la société belge de production de jeux vidéo et d’applications mobiles, nous offre un remaster de Titeuf Mega Compet’. Sorti initialement en 2004, sur Playstation 2, PC et GBA, le titre conserve son scénario simple et digne d’une bande-dessinée de Zep. Notre chère tête blonde découvre, en regardant la télé avec ses parents, le clonage de moutons. Titeuf y apprend ainsi que l’on choisit spécialement les meilleurs animaux pour cela. De fil en aiguille, lui et ses amis en concluent que, pour ne pas être clonés, il suffit de faire un maximum de bêtises ! C’est là que vous entrez en scène : il y a tout un tas de choses à entreprendre pour se faire remarquer, que ce soit à l’école, pendant la classe de neige ou dans le quartier.

On retrouve tous les personnages et les gags bien connus de la série

Les bases du jeu n’ont pas changé d’un pouce depuis 2004 : il s’agit de naviguer en mode histoire entre des mini-jeux ou alors de se lancer dans un des duels entre amis (en local). Dans tous les cas, il s’agit de concepts très simples, basés sur une touche à presser frénétiquement ou de lignes à suivre avec le joystick. Même s’ils sont le plus souvent rigolos et bien ancrés dans l’univers de Titeuf, on ne peut pas dire que le fun soit au rendez-vous. Si couvrir votre adversaire de pipi radioactif ou jouer au hockey avec une crotte de chien vous botte, alors ce jeu est fait pour vous.

Les mini-jeux sont classiques : ici un jeu de rythme où il faut imiter un ninja

Le vrai problème du titre est que ces défis sont malheureusement très courts et répétitifs. Ils se ressemblent souvent et sont parfois assez laborieux en terme de jouabilité (les sauts dans le toboggan de la mort !). Le soft est cependant bien fourni avec plus de quarante mini-jeux, même si, assez logiquement, ils ne se valent pas tous. Le mode histoire paraît également un peu vide. On se contente de naviguer dans l’environnement proposé pour trouver des bêtises à faire (griffonner sur les affiches électorales, sonner aux portes des voisins, etc.).

Quel aliment fait péter ?

La bande-son est de qualité, puisqu’on retrouve les musiques du dessin-animé. À ceci près qu’elle est tout de même très répétitive, surtout dans les phases où l’on déambule dans la ville. Le point fort est de retrouver les doublages originaux, ce qui contribue à la bonne ambiance qui se dégage du jeu. En revanche, les graphismes semblent sortis d’un autre âge, ce qui est, vraisemblablement, le cas ! Il y a bien sûr du travail sur l’anti-aliasing par exemple, mais globalement, on se retrouve devant une version Playstation 2 améliorée. Vous conviendrez que ce n’est plus très enthousiasmant aujourd’hui. On aurait quand même aimé plus d’efforts sur l’animation et des graphismes plus aux goûts du jour. C’est clairement ce qu’il manque pour profiter au mieux de la nouvelle sortie de ce titre.

Ne vous faites pas toucher par les moisis du slip !

Comme à l’époque, on fait le tour du mode histoire en quelques heures seulement. L’intérêt principal de Titeuf Mega Party se situe en revanche dans la rejouabilité de ses mini-jeux, à plusieurs et en local dans les modes duels. Les enfants prendront sans doute du plaisir à arpenter les courts niveaux en monde ouvert. Or, pour qui a davantage l’habitude des jeux vidéo aujourd’hui, c’est plutôt vieillot. Il reste toutefois un petit plaisir coupable pour ceux qui ont aimé le jeu à l’époque, quand ils étaient enfants. Il y a forcément un petit effet nostalgique qui vous poussera, ou pas, à acheter ce Titeuf !

Crotte de chien et papier journal…

Loin de proposer des nouveautés palpitantes ou une refonte complète du jeu original, Titeuf Mega Party est toutefois un soft qui peut s’avérer sympathique. Destiné aux enfants ou à ceux qui souhaitent s’offrir une petite madeleine de Proust, Titeuf n’en reste pas pour autant un mauvais jeu. Il faut, bien sûr, le prendre en regard de son époque, celle de la PS2. Il faut aussi apprécier ces nombreux gags à base de pipi-caca-vomi. Malheureusement, il est souvent redondant dans ses mini-jeux et ne vous occupera pas très longtemps. C’est pô juste !

Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire