Test : Tricky Towers sur Nintendo Switch

TRICKY TOWERS

Genre : Réflexion, Jeu de société
Sous-titres : Japonais, Anglais, Français, Allemand, Italien, Espagnol, Coréen, Néerlandais, Portugais, Russe, Chinois
Développé par WeirdBeard
Édité par WeirdBeard
Sortie France : 11/10/2018
Prix : 14,99€ sur l’eShop
Taille : 154,14 Mo

Site Web Officiel

Tricky Towers est un jeu sans scénario, tout est orienté vers le gameplay et principalement vers le multijoueur. Tout ce que le jeu nous offre au démarrage, c’est un petit magicien volant sur un nuage, un tout petit îlot au milieu de la mer, et des tétrominos qui tombent du ciel.

On a tous joué à Tetris au moins une fois dans notre vie, alors aucune raison de nous expliquer ce qu’il faut faire, en deux secondes on est prêt à enfiler les briques, et roulez jeunesse !

Le concept de Tricky Towers est à première vue très simple : 7 pièces de tétrominos peuvent tomber aléatoirement et le but est de les empiler pour aller le plus haut possible. Sauf que voilà, on empile les pièces sur notre petite île, et il n’y a pas de rebord pour les empêcher de tomber à l’eau, en plus du fait qu’elles ont une masse plus ou moins importante selon leur taille, et donc qu’il faut être très logique et maîtriser la physique pour ne pas que la partie tourne au fiasco ! C’est un jeu donc beaucoup plus dur que Tetris, avec de nombreux autres paramètres à maîtriser. Mais ça ne s’arrête pas là. Il y a différents modes de jeu, soit en solo, soit en multijoueur, et chacun a sa spécificité. En solo, on peut par exemple réussir des épreuves qui deviennent méchamment complexes, ou bien s’essayer au mode infini où les pièces tombent sans fin, mais là encore il y a 3 types de défis qui viennent pimenter la partie :
– le défi course, où il faut empiler les pièces le plus vite possible avant de se faire rattraper par la montée des eaux,
– le défi puzzle, où on a un nombre défini de pièces et il faut les empiler pour qu’elles rentrent toutes sous une barre, sinon la partie est perdue,
– le défi survie, où on nous octroie trois vies qui s’effacent après chaque chute de pièces, il faut empiler le plus possible de ces dernières mais des vagues successives de pièges vont se lancer : les tétrominos grossissent énormément, ou alors il peut nous être interdit de les faire tourner pour qu’ils s’accordent comme on le souhaite, ou bien ils peuvent aussi tomber très très vite et chambouler notre réflexion.

En multijoueur, que ce soit en ligne ou localement, 2 à 4 joueurs peuvent s’affronter en choisissant entre le mode survie, course ou énigmes, et également moduler la difficulté, le mode de jeu va donc être proche de celui en solo, mais le gros changement est qu’on peut utiliser certains pouvoirs débloqués au fur et à mesure de la construction de notre tour, soit pour infliger un malus à notre adversaire, soit pour améliorer notre propre situation, la partie en devient donc beaucoup plus amusante et est un vrai combat ! Tricky Towers est ainsi un jeu beaucoup plus orienté vers le multijoueur, et peut potentiellement détruire autant d’amitiés que Mario Kart…

Tricky Towers est un jeu très mignon, coloré et rythmé, le côté cartoon amusant dénotant avec la difficulté du titre. Les petits magiciens sont kawaii et rigolos, leurs petites voix viennent apporter un peu plus de vie aux parties endiablées que vous allez enchaîner ! Plusieurs décors sont également disponibles, dans des teintes tantôt chaudes ou froides, mais toujours très accueillantes.

La musique quant à elle est parfaite, un petit côté médiéval par moment pour un fond sonore envoûtant pour essayer de nous faire oublier la rage que le jeu va nous créer… Quant aux bruitages, ils permettent encore plus d’appréhender la physique du jeu, les pièces faisant des bruits différents selon leur taille, et le bruit de l’eau et des vagues nous plongent dans l’atmosphère parfois anxiogène de ce petit îlot perdu parmi les flots où il faut construire son château par tous les moyens.

On ne peut pas vraiment définir une durée de vie pour un jeu comme Tricky Towers, c’est un titre parfait pour les soirées entre potes, on enchaînera les parties jusqu’à plus soif sans avoir de but précis, juste pour passer du bon temps.

En solo, on a 50 énigmes à résoudre et les dernières pourront donner du fil à retordre, mais ce n’est pas le coeur du jeu, c’est avant tout un party game qui plaira à tout le monde, sauf aux très mauvais perdants…

Tricky Towers est avant tout un jeu pour jouer à plusieurs, c’est là qu’est sa plus grande force, il est hautement addictif, amusant et a un potentiel démesuré pour déchainer la rage des participants, toujours dans la bonne humeur bien sûr ! Si vous prévoyez souvent des soirées jeux entre amis sur votre Nintendo Switch, alors ce titre est un immanquable.

Test réalisé par Natingle sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire