Test : Waking Violet Nintendo Switch

WAKING VIOLET

Genre : Casse-tête, Aventure
Langues : Anglais, Italien
Développé par MIXEDBAG Marco Mastropado
Édité par MIXEDBAG
Sortie France : 29/06/2018
Prix : 6,99€ sur l’eShop
Taille : 247,46 Mo

Site Web Officiel

Violet ne veut plus être considérée comme une enfant. C’est une adolescente qui ne tolère plus qu’on lui dicte sa vie… Elle décide que c’est fini, à partir de maintenant elle va grandir et s’affirmer.

Elle s’endort avec ses pensées, mais son sommeil va l’entraîner dans un cauchemar duquel elle devra s’échapper. Nous voici enfermés dans l’esprit de Violet.

Ce jeu de casse-tête en 2D est surprenant : sa simplicité fait sa difficulté, comme nous allons le voir.

Violet se retrouve prisonnière dans un cauchemar, qui contient plusieurs zones, elles même divisées en plusieurs niveaux. Chacun d’entre eux est un casse-tête à résoudre.

Le titre est très facile à prendre en main, les actions sont simples, Violet va déplacer des cubes horizontalement et verticalement, elle pourra uniquement les pousser, impossible de les tirer. C’est la que réside le génie du gameplay : les commandes minimalistes rendent la résolution des énigmes plus problématique qu’il n’y paraît au premier abord. Il va y avoir une seule et unique manière de placer les cubes pour avancer et venir à bout du niveau.

Ce n’est pas tout, viennent s’ajouter différents points qui compliquent un peu plus la tâche. Dans certains niveaux, vous devrez récupérer des fioles qui vous permettront soit de casser des cubes pour progresser, soit de marcher sur l’eau. D’autres pouvoirs viendront s’ajouter au fil de votre exploration. Certains casse-têtes demanderont de respecter un ordre dans les actions afin d’emprisonner un fantôme, dans le cas contraire il viendra vous assaillir et vous devrez recommencer le niveau. Vous serez également amenés à trouver la bonne combinaison de déplacements pour vous protéger des rayons électriques qui jaillissent de boules d’énergies. En outre, grâce au poids des cubes, vous serez amenés à actionner des interrupteurs au sol afin d’ouvrir des passages. Croyez-moi, vous allez souvent rester bouche bée. Un élément clé du gameplay se trouve dans la possibilité de remonter le temps pour annuler les actions et déplacements que vous avez effectués. Cela est également possible lorsque votre protagoniste est victime d’un game over : vous pouvez rester dans le niveau et revenir dans le passé, au moment que vous souhaitez. Vous pourrez également choisir de retourner directement au tout début du casse-tête si vous êtes perdu dans votre raisonnement. Il existe aussi la possibilité d’obtenir un indice, ce sera cependant à utiliser avec parcimonie : vous ne pourrez compter sur cette aide que par 3 fois en tout et pour tout.

Pour sortir du niveau dans lequel vous êtes et ainsi passer à un autre, il vous faudra accéder à un réveil, il rouvrira le portail par lequel vous êtes entré, ce qui vous permettra de revenir à la zone de départ et ainsi passer à un autre casse-tête. Ces derniers tous résolus, vous accédez à la zone suivante et ainsi de suite.

Le titre est réalisé en 2D et là encore, le minimalisme est de rigueur. Le background est basique avec son aspect cubique et ses textures simples, ce qui n’empêche pas un rendu de l’ambiance juste parfait. Le personnage de Violet n’est pas très détaillé et son aspect doux et rond contraste avec les décors. C’est joli et bien réalisé.

Les bruitages ne marquent pas les esprits, contrairement à la musique qui sort des sentiers battus. Du fait qu’elle soit assez calme, elle reste discrète malgré une sonorité électro. Là encore, cela rend parfaitement l’atmosphère onirique et légèrement oppressante.

Notez que malgré l’anglais et l’Italien uniquement disponibles, vous pourrez sans problème comprendre ce qui est attendu. Cependant, il est préférable de maîtriser un minimum l’une de ces 2 langues afin de profiter de l’histoire qui accompagne ce jeu de réflexion.

Avec ses 42 niveaux qui vont vous donner du fil à retordre, quelques heures seront nécessaires avant d’atteindre la fin du jeu et comme tous les titres du genre, la durée totale dépendra de la rapidité avec laquelle vous résoudrez les casse-têtes.

Certains niveaux comportent des notes à récupérer, elles apportent la touche narrative du jeu en alimentant la trame scénaristique du titre.

Grâce au mode nomade que vous offre la Switch, vous pourrez opter pour des sessions courtes qui ponctuent les moments de creux dans votre emploi du temps, Waking Violet est un jeu idéal pour cela : suffisamment prenant pour que les minutes défilent sans que l’on s’en rende compte, avec une belle dimension apportée par l’écran 6,2 pouces.

Surprenant par son niveau de difficulté et son ambiance, Waking Violet peut être un peu frustrant par moment. Il n’en est pas moins un bon jeu de casse-têtes qui va bien vous faire cogiter, tout en vous transportant dans une atmosphère unique. Parfait un mode nomade, un titre à emmener partout pour vous déconnecter et passer des sessions prenantes sur fond de réflexion. Attention cependant à ne pas trop vous plonger dans votre niveau et risquer de manquer votre arrêt de bus !

Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire