Test : WINDBOUND

Test : WINDBOUND 

Genre : Aventure, survie 

Langues :      

Sous-titres : Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Italien, Japonais, Russe, Chinois

Développé par 5 LIVES STUDIO et édité par DEEPNSILVER
Sortie France : 28/08/2020
Prix : 29.99€ sur l’eShop
Taille : 1221,00  MB
Joueurs : 1
Age minimum : 7 ans et plus

Site Web Officiel

L’aventure au gré du vent« Au détour d’une traversée marine, mon courage et mon bateau ne font plus qu’un avec les flots. Pourtant, les cieux en ont décidé autrement. Les orages se sont installés au-dessus de moi, le vent et les vagues ont commencé à danser et mon bateau à tanguer. Je n’ai pas réussi à maintenir le cap et je sentais mon corps lâcher. Pour couronner le tout, un tentacule géant est venu me plonger au cœur des océans.

À mon réveil, je me retrouve perdue sur une île déserte où seules mes compétences de survie, mon analyse de la situation et mon courage me permettent de tenir.

Pourquoi ai-je atterri ici et quelles péripéties vont m’attendre ? Mon aventure, je le sens, ne fait que commencer…  »

Trois fois rien pour avancer

Échouée sur une île déserte, vous faites la connaissance de Kara, jeune aventurière malgré elle.

Armée de son couteau de chasse, son histoire débute. Dans WINDBOUND, l’objectif premier est la survie. Pour cela, il va falloir collecter des matériaux (pierre, bois, feuille, herbe, etc) et les transformer en outils divers et variés pour avancer dans l’histoire.

La cueillette de fruits ne suffira pas toujours à satisfaire votre appétit, parfois un bon morceau de viande fraîchement chassé permettra de vous rassasier.

Exploration quand tu nous tiens

Afin de pouvoir avancer dans l’aventure, il faudra explorer chaque île qui compose les 5 chapitres présents dans le jeu. Certaines d’entre elles sont facultatives mais permettent de récupérer des objets rares ou du sel marin.

L’exploration se fait par la navigation. Vous commencez avec une barque en paille qui évoluera au gré de vos trouvailles (matériaux et crafting).

L’objectif secondaire, l’histoire du jeu, est de récupérer les trésors du Nautilidae dissimulés dans les tours qui surplombent certaines îles. À cet effet, vous débloquez suffisamment de sel marin pour accéder au chapitre suivant.

Un tableau acrylique à repeindre

Sur ces points, aucune critique ne peut être faite sur WINDBOUND. Les graphismes sont beaux, les paysages, l’environnement, les characters design, etc. On apprécie le changement de temps (jour / nuit) et les sons environnementaux l’accompagnant.

 

On a parfois l’impression d’être plongé dans un dessin animé pour lequel seules les voix sont absentes. La bande son est riche et élève sa rythmique en cas de combat, de tempête en mer ou d’autres événements importants qui le nécessitent.

 

Robinson Crusoé serait complètement jaloux de ne pas s’être perdu sur ces îles et ses coraux psychédéliques.

Un petit goût amer

WINDBOUND est beau, les prémices sont bons et nous plongent dans l’aventure… Mais finalement, le joueur attend plus, il désire cette petite étincelle que les jeux de la next-gen nous proposent.

Où sont passés les donjons, les boss et les énigmes qui font que le contenu et la durée du jeu se rallongent ?

L’intérêt de WINDBOUND s’arrête lorsque le joueur ne souhaite plus naviguer sur les flots, explorer les îles facultatives et récupérer chaque grain de sel marin.

Un choix de taille

Le jeu se termine en moins de 10 heures en suivant la trame principale. Pour l’exploration secondaire, il faudra compter 5 heures supplémentaires à minima, sauf si vous ne vous perdez pas en mer (aucune carte du monde) ou si vous perdez au combat ou face à la faim.

Pour accentuer la difficulté du jeu, vous avez le choix, en début de partie, du mode souhaité : classique ou survie (dans lequel lorsque vous succombez vous perdez vos équipements et matériaux).

Amateurs de survie, de collecte et de navigation, prenez la barre et vivez cette merveilleuse aventure.

Malgré le fait que cette odyssée manque de piquant, l’histoire en reste belle et finalement c’est au joueur de se faire sa propre opinion sur cet opus.

Proclamé comme un « The Legend Of Zelda »-Like, 5 LIVES STUDIOS n’est pas passé bien loin d’un chef d’œuvre. Croisons les doigts pour un second opus haut en couleurs !

Test : WINDBOUND réalisé par HERZEKIEL sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Retrouvez nous sur :
Partagez sur vos réseaux

Laisser un commentaire