Test : Yo-Kai Watch 3 sur Nintendo 3DS

YO-KAI WATCH 3

Genre : Aventure, RPG, Action
Langues : Français Sous-titres : Français
Développé par LEVEL-5
Édité par Nintendo
Sortie France : 07/12/2018
Prix : 39,99€ sur l’eShop, 39,99€ version boîte
Taille : 27500 Blocs
Joueurs : 1-4
Age minimum : 7+

Site Web Officiel

Alors que nos amis japonais ont eu le plaisir de découvrir Yo-Kai Watch 3 en 2016 et sous trois versions différentes (Sushi, Tempura & Sukiyaki), LEVEL-5 ne nous en propose qu’une seule pour la sortie européenne… Mais ne criez pas au scandale tout de suite ! En effet, notre opus inclut l’ensemble des itérations japonaises pour le plus grand plaisir des collectionneurs d’esprits farceurs et de leur porte-monnaie…

Ariane Célestin qui remplace Nathan à Granval

Côté scénario, nous retrouvons Nathan Adams qui passe du Japon aux Etats-Unis suite à la mutation professionnelle de son père. Il va ainsi découvrir une toute nouvelle ville : Pistachsburg. Il y fera la connaissance de Wyatt qui sera à l’origine de l’aventure qui prendra place au pays de l’Oncle Sam. Afin de passer la barrière de la langue, notre héros pourra compter sur un Yo-Kai Merican répondant au doux nom de Lionguiste. Les développeurs auraient pu en rester là, mais sachez qu’il n’en est rien. En effet, Granval n’est pas délaissée puisque nous allons y suivre les pérégrinations d’Ariane Célestin. Celle-ci se voit secondée efficacement par un certain UsaPyon. Ce dernier, déjà célèbre depuis la saison 3 de l’anime, voit son histoire développée pendant l’aventure. Quant à notre nouvelle héroïne, elle désire devenir une grande détective privée. Elle n’aura donc de cesse de vouloir résoudre toutes les énigmes qui croiseront ses pas. Il y sera entre autres questions d’une fusée à faire décoller… Mais ça, je vous laisse en découvrir plus par vous-même.

Les habitués de la série ne seront pas dépaysés en lançant le jeu. En effet, il est toujours question d’explorer chacune des deux villes et leurs différents quartiers pour avancer dans la quête principale. Les habitants, de leur côté, ne sont pas avares en quêtes secondaires et il y a toujours quelque chose à faire pour nos héros : chasser de nouveaux Yo-Kai (de jour ET de nuit), trouver les panneaux mystères, attraper des insectes, se faire une petite partie de pêche…

Le nouveau système de combat

Le plus gros changement avec l’épisode précédent se passe surtout au niveau des combats. La roue cède sa place à un damier de neuf cases sur lequel sont positionnés nos trois Yo-Kai actifs (plus trois en réserve). Si le déroulement reste identique, avec des attaques qui sont faites en automatique, il est possible de modifier à volonté la formation de combat : verticalement pour protéger ceux à l’arrière, horizontalement pour former des combos entre les attaquants ou encore en faisant rentrer un des trois remplaçants. Les ennemis, eux aussi, sont soumis au même système et ils n’hésiteront pas à en jouer pour perturber nos plans. Cela apporte un dynamisme plus intéressant aux affrontements. Les Amultimes se voient également dotées d’une portée dont il faudra tenir compte sous peine de n’avoir aucun effet. Concernant ces dernières et les Purifications, de nouveaux mini-jeux ont été ajoutés, mais restent, dans l’ensemble, très faciles d’accès. Dernier point, l’apparition dans les cases de bonus d’attaque ou de soin qu’il suffira de ramasser pour accroître notre efficacité au combat.

A la recherche de la perle rare…

Du côté de la chasse aux Yo-Kai, afin de remplir son Médallium, il faudra dénicher les esprits qui tourmentent les gens ou qui sont tout simplement cachés autour de nous. Le nouveau modèle international de Yo-Kai Watch, nécessaire pour voir et capturer les Yokai Merican, fonctionne à l’identique de la version japonaise via une petite jauge qui s’affole dès que l’on approche d’un esprit ; au joueur d’affiner ensuite sa recherche via l’écran tactile. Si la capture en elle-même est très aléatoire, à en devenir parfois frustrante, sa réussite peut toutefois être améliorée via le Yo-Kai Blaster à l’aide d’un mini jeu. L’arme bénéficie également d’un second mode de tir qui, lui, servira contre des ennemis puissants en leur retirant des PV. Cela peut paraître gadget mais, contre les combats de boss, son utilisation sera parfois salutaire.

Pour en revenir à Nathan et Ariane, leurs aventures se déroulent tout d’abord en parallèle ; le joueur passant de l’une à l’autre sans contrôle. Mais, dès le second chapitre, il devient possible de choisir par qui débuter. De plus, un simple dialogue avec un Bleuyeux va nous permettre d’alterner les histoires. Les interactions se mettent ainsi tout doucement en place jusqu’à avoir des aventures en commun. Cela apporte un dynamisme des plus intéressant à ce Yo-Kai Watch 3.

Les développeurs de LEVEL-5 connaissent bien la petite portable de Nintendo. En effet, les détails ne manquent pas avec des environnements très détaillés. La console ne faiblit jamais mais on sent bien qu’elle ne pourra aller plus loin côté performances. C’est d’ailleurs pour ça que l’épisode 4 est attendu au Japon sur sa grande sœur, la Switch. Les deux villes restent donc découpées en quartiers, avec des environnements assez proches ; et cela malgré le fait que Nathan soit sur un autre continent. Du côté de Granval, même si la ville est identique au second opus, de nouveaux quartiers ont été rajoutés. Les développeurs ont joué sur les angles de caméra afin d’apporter un peu plus de fraîcheur à l’ensemble. Quant aux Yo-Kai, ils sont toujours modélisés convenablement, même si certains Yo-Kai Merican manquent parfois un peu d’inspiration.

Des environnements détaillés

La bande-son est correcte avec un une introduction rythmée, mais qui reste dans la lignée des précédentes. On sent clairement que le titre vise un public un peu plus jeune que sur d’autres productions. Les sonorités restent globalement identiques par rapport à ce que nous avons connu dans l’épisode 2 avec quelques rythmes un peu plus country lorsque nous suivons Nathan aux USA. Les doublages sont de bonne facture et permettront aux plus jeune de suivre l’aventure sans soucis.

LEVEL-5 n’a pas fait dans l’économie et nous sert une aventure qui tiendra en haleine le joueur pendant une trentaine d’heures pour peu qu’il ne flâne pas trop. Mais il faudra en compter beaucoup plus dès que le joueur cherchera à remplir son Médallium. En effet, avec l’ajout des Yo-Kai Merican, ce sont 600 esprits qu’il vous faudra trouver et capturer… Et même si le déroulement ne posera pas de véritable soucis à un habitué de la franchise, il en sera tout autrement en « New Game+ » ou lors des combats professionnels et contre les créatures légendaires.

La chasse est ouverte !

Du côté des activités annexes, là aussi nous allons trouver de quoi nous divertir et ainsi apporter un peu de divertissement entre deux avancées de la quête principale. Il y a, par exemple, plusieurs minis jeux se rapprochant des Q.T.E. : finir son repas ou encore retourner des brochettes en train de cuire en appuyant sur les bons boutons. Nous allons à nouveau retrouver les Terr’heures, qui se déclenchent parfois la nuit, et qui accueilleront des zombies aux Etats-Unis. Vous pourrez entraîner votre propre Jibanyan via le mode MonNyan : personnalisable de la tête au pied, à vous d’en faire un combattant hors pair. La liste est loin d’être terminée, mais autant vous laisser la surprise de les découvrir !

Vous reprendrez bien une brochette ?

YO-KAI WATCH 3 est bien évidemment jouable à plusieurs. Par exemple grâce au Blaster T, directement hérité de Yo-Kai Watch Blasters, nous allons pouvoir partir chercher des trésors dans des donjons générés au hasard. Si le mode est faisable en solo, il l’est aussi en coopération et jusqu’à 3 joueurs (en local ou en ligne). Il est également possible d’échanger des médailles pour accélérer un peu le remplissage de sa collection. Enfin, les affrontements en local ou sur internet sont toujours d’actualité et restent un bon moyen de voir ce que vaut notre équipe fétiche.

S’il est parfois difficile pour certaines séries de se renouveler ou s’améliorer au fil des itérations, Yo-Kai Watch 3 relève avec brio le challenge. En effet, le titre de LEVEL-5 nous propose une double aventure très agréable à parcourir. Le système de combat repensé pour plus de dynamisme est une réussite. Quant à la tonne de contenu additionnel elle devrait satisfaire les joueurs exigeants. La capture des esprits reste parfois un peu trop aléatoire ; mais gageons que les développeurs sauront y remédier pour l’arrivée de la licence sur la Switch. Enfin, si le jeu s’adresse avant tout aux plus jeunes, certains clins d’œil feront sourire les joueurs un peu plus anciens (les deux agents du FBY et leurs Y-Files par exemple).

ACHETER LE JEU AU MEILLEUR PRIX ICI

 

Test réalisé par Patbol1 sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés

Laisser un commentaire