Test : Yu-Gi-Oh! Legacy of the Duellist : Link Evolution sur Nintendo Switch

Yu-Gi-Oh! Legacy of the Duellist : Link Evolution

Genre : Stratégie, Jeu de plateau
Langues et sous-titres : Français, Anglais, Allemand, Espagnol, Japonais, Italien
Développé par Other Ocean Interactive
Édité par KONAMI
Sortie France : 20/08/2019
Prix : 39,99€ sur l’eShop, 39,99€ version boîte
Taille : 1520,44 Mo
Joueurs : 1-2
Age minimum : 7+

Site Web Officiel

Qui n’a jamais entendu parler de la licence Yu-Gi-Oh! ? Le jeu de cartes à collectionner, inspiré du manga du même nom de Kazuki Takahashi, n’a de cesse de se décliner depuis ses débuts en 1999. Presque chaque année, des produits dérivés et jeux-vidéo voient le jour, et 2019 ne déroge pas à la règle. Cinq ans après une sortie PC, PS4 et Xbox, l’opus Legacy of the Duelist fait son retour sur la console hybride de Nintendo. Sous-titré Link Evolution, il s’agit en fait d’une version actualisée au riche contenu.

Pour ceux qui ne connaissent pas le principe, sachez que Yu-Gi-Oh! est un jeu mettant en scène deux joueurs qui s’affrontent par le biais de cartes. Ces dernières permettent de faire appel à l’esprit de monstres pour réduire les points de vie de son adversaire. Dans cet épisode, vous aurez l’occasion de revivre les plus grands moments de l’animé. Vous découvrirez l’histoire des personnages et prendrez part aux duels les plus marquants en affrontant des ennemis emblématiques tels que Pegasus.

Legacy of the Duelist reprend tout le charme du jeu de cartes à collectionner. Nous démarrons chaque duel avec cinq cartes et un deck qui nous permet de piocher de nouveau. Chaque joueur a un certain nombre de points de vie, qu’il convient de faire descendre à zéro pour remporter la victoire. Pour cela, il faut utiliser avec réflexion les différentes cartes mises à notre disposition. En effet, elles ont diverses fonctions.

Tout d’abord, il y a les « monstres » qui servent à attaquer mais aussi à se défendre. Le duelliste invoque, par exemple, l’âme d’un dragon blanc aux yeux bleus ou d’un magicien sombre. Tous ont des points d’attaque et de défense. Les compétiteurs confrontent leurs cartes monstres et celui qui a le plus de points gagne.

Ensuite, nous avons celles de « magies » qui ont divers effets. Elles peuvent affaiblir un monstre, détruire une autre carte magie (ou monstre) ou renforcer notre jeu. Enfin, il y a les « pièges » qui, comme leur nom l’indique, ont la capacité de renverser le cours de la partie en perturbant le jeu de l’opposant. Selon les règles, elles peuvent avoir plus d’importance que les monstres et c’est là que la stratégie se met vraiment en place.

Pour ne pas vous perdre en cours de route, nous ne rentrerons pas dans le détail. En effet, il s’agit d’un jeu très complexe qu’il convient de prendre en main pour mieux l’appréhender. Heureusement, le tutoriel en début de partie permet de comprendre les règles, qui sont très poussées. Les mécaniques sont nombreuses et il n’est pas toujours facile, pour un novice, de les maîtriser. On peut retrouver, par exemple, différents types d’invocations de monstres (Synchro, Lien, XYZ), ainsi que des effets de terrain ou des « pendules » (cartes ayant un côté monstre, un côté magie). Le gameplay est donc exigeant et tout comme comme un JCC Pokémon, seule la pratique peut nous sauver.

 

Il y a tout de même de quoi faire dans ce Legacy of the Duelist grâce à 6 campagnes contenant un certain nombre de duels. Chaque victoire permet de débloquer d’autres niveaux et surtout un mode inversé afin d’incarner à son tour le méchant. Autre point positif : la possibilité d’utiliser les decks originaux, à savoir ceux présents dans l’animé. Pas besoin de s’en créer un, le jeu vous en offre plusieurs sur un plateau d’argent, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils sont plutôt bien équilibrés.

Graphiquement, le jeu est pas mal, sans être exceptionnel. Nous nous retrouvons avec une sorte de visual novel pour le mode histoire, avec les images des personnages qui apparaissent au-dessus des boîtes de dialogues. Les cartes sont détaillées et on a presque l’impression de les avoir en main. Les invocations de monstres se dotent parfois d’une animation qui apporte un peu de rythme, quoiqu’un peu désuète.

Toutefois, les menus ne sont pas toujours très intuitifs. Les descriptions des cartes sont bien trop petites et il n’est pas toujours facile de les lire. Certaines actions nécessitent aussi de froncer les sourcils pour les sélectionner et il n’est pas possible de modifier la taille de la police. Bref, on manque un peu de clarté.

Côté bande-son, rien de particulier à dire. Elle est surtout en arrière-plan et fait office de musique d’ambiance. Même si on retrouve l’atmosphère électronique de l’animé, elle n’est pas mémorable.

KONAMI n’aura pas fait les choses à moitié avec cette version. En effet, il s’agit certainement du jeu le plus complet de la saga Yu-Gi-Oh!. On retrouve ainsi plusieurs modes (campagne, défi de duellistes, duels alternatifs…) ainsi qu’un multijoueur qui se révèle être le sel de ce Link Evolution. Affronter d’autres joueurs en ligne ou en local permet de développer ses compétences et de gagner des récompenses. Ces dernières sont indispensables pour passer dans le Magasin de cartes, un lieu unique pour agrandir sa collection.

Remporter des duels permet d’amasser de la monnaie virtuelle. Il est donc possible d’acheter des battle packs et autres boosters. Plus de 9000 cartes sont disponibles, ce qui est énorme. N’importe qui peut se façonner le deck de ses rêves, à condition d’avoir la patience et la motivation nécessaires. En effet, pour réussir un 100% nul doute qu’il faudra passer des heures pour farmer l’argent.

Si Link Evolution contient l’intégralité des cartes, il est aussi généreux en DLC. En effet, tous les contenus additionnels sont pré-installés. Le soft est donc aussi complet que possible, et il n’est pas nécessaire de passer par l’eShop pour enrichir son expérience.

Yu-Gi-Oh! Legacy of the Duellist : Link Evolution est le jeu que tous les fans de la licence se doivent de posséder. Complexe et stratégique, il retrace plus de vingt ans d’histoire de Yu-Gi-Oh! et faire revivre tous les combats historiques, en plus de mettre à disposition les decks originaux. Avec ses nombreux modes, l’intégralité des DLC et plus de 9000 cartes, la jouabilité est infinie, et le contenu aussi riche que divertissant. On en oublierait presque la désuétude des animations, les petites coquilles dans la traduction, et le manque de lisibilité.

ACHETER LE JEU AU MEILLEUR PRIX ICI

Test réalisé par Mataï sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Retrouvez nous sur :
Partagez sur vos réseaux

Laisser un commentaire