Test : OVERCOOKED! ALL YOU CAN EAT sur Nintendo Switch

Test : OVERCOOKED! ALL YOU CAN EAT sur Nintendo Switch

Test : OVERCOOKED! ALL YOU CAN EAT sur Nintendo Switch

Genre : Party Game, Stratégie, arcade
Langues : / Sous-titres : Multilingues
Développé par Ghost Town Games et Team 17
Édité par Team 17
Sortie France : 23/03/2021
Prix : 39.99€ sur l’eShop, 29.99€ version boîte
Taille : 11201,00 MB
Joueurs : 1-4 (possiblité de jouer en ligne)
Age minimum :

Site Web Officiel

 

La licence OVERCOOKED! n’est plus méconnue du grand public. Avec cette version “All you can eat” (buffet à volonté), les studios Team 17 ont mis le paquet. Vous retrouverez toutes les versions d’Overcooked! sorties, soit : Overcooked! 1 et 2 + chacun des contenus téléchargeables (dlc) à ce jour.

Cette histoire est basée sur des faits réels, seuls les noms, lieux et légumes ont été changés …

Overcooked! version 1 :

L’histoire débute au sommet d’un château, et pas n’importe lequel, celui du roi du royaume oignon. Cependant, loin de l’image bienveillante des contes de fées, le jeu s’ouvre dans le chaos.

Plongés dans la fumée et les pluies de feu, vous et votre équipe de cuisiniers regardez impuissants ce spectacle sans pouvoir intervenir.  Peu de temps après, la source de l’apocalypse, l’affreux monstre spaghettis, fait son apparition et se dirige vers vous, affamé.

Malgré tous vos efforts pour nourrir le monstre, son appétit vorace reste insatisfait et vous êtes les prochains sur sa liste. Le roi oignons, devient archimage le temps d’un instant et, ouvre un portail temporel dans lequel vous vous échappez. Vous l’avez compris, il va falloir gagner quelques étoiles au guide Michelin avant de revenir à cette époque!

Overcooked! version 2 :

Le royaume Oignon est, une nouvelle fois, en danger ! Le roi décide de jouer aux apprentis sorciers et teste un nouveau sort de son grimoire (recette) obtenu lors de ses nombreuses aventures : le nécronomiammiam ! Malheureusement pour lui,  ce sont des toasts démoniaques (les zomb’mies) qui sortent des cimetières alentour et qui constituent une nouvelle menace sur ses terres.

Vous allez devoir les repousser à l’aide de votre cuisine, et pour cela, il vous faudra apprendre de nouvelles recettes, encore et encore, dans l’espoir de les rassasier et de mettre un terme à cette invasion culinaire !

Mis à part les visites occasionnelles au roi des oignons, l’histoire prend principalement du recul à partir de ce moment-là (pour les deux versions).

Overcooked! est avant tout un Party Game, où la coopération est plus que souhaitable car elle permet à nos petits chefs en herbe de pouvoir satisfaire chacun des postes en cuisine! Gordon Ramsey et Philippe Etchebest seraient fiers de vous, si vous arrivez à vous entendre!

Le gameplay est extrêmement frénétique et stressant – à bien des égards, imitant l’expérience de travailler dans une cuisine en sous-effectif, mais c’est aussi l’un des jeux coopératifs les plus divertissants qui existe sur notre console de salon préférée.

Votre objectif : produire et envoyer autant de commandes que possible dans une période de temps définie, allant des salades aux sushis, en passant par la case burgers (miam). La disposition de chaque cuisine est différente et il y a tout un processus à suivre pour (bien) cuisiner.

Il faudra courir vers les stocks d’ingrédients, puis vers une planche à découper, sans oublier de courir vers une casserole ou une friteuse pour, finalement, disposer votre plat (fini) dans un assiette et la servir à vos clients.

La difficulté vient de la limitation de vos capacités. Vous ne pouvez transporter qu’un seul article à la fois, vous devez coordonner vos tâches avec votre équipe (ou vous-même), faire la vaisselle, surveiller les temps de cuisson mais aussi vous occuper des éléments perturbateurs aléatoires (touristes, rats de cuisine, évènements naturels, etc.)

Il faut savoir que le terrain peut être modifié pendant la partie. Parfois, les stocks de nourriture peuvent être dans une salle et vous devez traverser un portail ou attendre une camionnette pour accéder aux poêles de cuisson. C’est pour cela qu’en mode solo, il faut penser à poser son clone dans un endroit stratégique de la carte, avant que cette dernière ne bouge.

En parlant de cela, le jeu est entièrement jouable en mode solo, où la difficulté est réduite, et vous pouvez basculer entre vos 2 cuisiniers en appuyant sur un bouton (L ou R). Mais il faut se l’avouer, le vrai plaisir vient lorsque vous jouez avec d’autres personnes autour de vous. Le mot coopération n’a jamais autant pris son sens et les parties de Uno ne sont rien à côté de ce jeu, pour tester l’efficacité de vos amitiés (et plus si affinités). L’efficacité avec laquelle vous pouvez communiquer avec vos amis sera la clef de votre succès.

Chaque cuisine vous donnera jusqu’à trois étoiles en fonction du nombre de commandes que vous avez passées, de la rapidité avec laquelle vous les avez sorties et du fait que vous ayez échoué ou non à en sortir à temps, et cette troisième étoile peut être extrêmement difficile à réaliser dans certaines étapes (et surtout en mode local, avec vos amis débutants).

Attraper, trancher, jeter, courir, chuter, cuire, mixer ou frire. Tant d’actions qu’il faudra réaliser pour mener à bien vos missions.

En ce qui concerne la présentation, Overcooked est bien réalisé. L’animation est claire, sans ralentissement que l’on soit en mode dock ou en mode portable.

Les environnements sont riches car variés en paysages et en effets d’animation. Vous pouvez cuisiner dans une montgolfière, sur le toit d’un château, entre 2 voitures, sur un bateau, mais également sur la banquise ! Vous n’avez pas fini d’analyser les éléments dynamiques du décor pour valider votre niveau. Un petit cocktail sur la plage ça vous tente ? Et bien, c’est possible grâce à l’une des extensions que cette version vous propose !

Les visuels colorés ont un look cartoon-3D enfantin et le jeu s’en tient à une atmosphère prenante et amusante. Votre personnage peut prendre différentes formes (humains, animaux, être mystiques, …) et d’autres sont à débloquer grâce à l’histoire ! Chaque personnage possède 2 couleurs pour un total  de 68 personnages à récupérer (+80% des personnages sont présents dès le départ et l’un d’eux est téléchargeable gratuitement en ligne).

HD Rumble est également utilisé ici et est particulièrement utile en mode solo pour vous tenir au courant du moment où l’autre cuisinier a fini de couper quelque chose, mais ce n’est pas une partie très notable ou percutante du jeu.

La musique quant à elle est simple et colle bien au jeu. Elle est agréable et ne cherche pas à nous mettre la pression. Plus le niveau passe, moins on y prête attention tant on est occupé par la mission qui nous est confiée.

Rien n’est laissé au hasard, pas même les bruitages en cuisine (découpage, extincteur, friture, …) ou ceux de l’environnement (tonnerre, passants, vent, route, …).

De nombreux compositeurs sont intervenus dans la réalisation des différentes versions du jeu, comme Christian MARSAC ou encore Paul MOTTRAM.

En termes de (re)jouabilité, il y a beaucoup de matière à se mettre sous les dents!

La campagne principale (de la version 1 et 2) comporte des dizaines de niveaux, ce qui demandera un certain effort pour obtenir trois étoiles. Inutile de vous dire qu’il vous faudra certainement un certain temps, de la dextérité, une bonne équipe et une super stratégie en coopération pour voir et finir le potentiel qu’Overcooked! a à offrir.

Pour terminer tous les niveaux ainsi que les DLC présents, il faudra bien compter une 20 aine d’heures, voir plus! Ça, c’est pour le mode mission/histoire car outre quelques tableaux à déverrouiller ainsi que des personnages supplémentaires, il y a un mode VS.

Vous voulez défier vos amis, en mode local ou en ligne, ce mode est fait pour vous ! A vos fourneaux, que le meilleur cuisto l’emporte ! Le principe est simple, c’est le même que le mode histoire, à la différence que vous êtes 2 contre 2 dans une cuisine découpée “façon miroir”. La victoire appartient à celui qui réalisera et enverra le plus de commandes.

Le jeu propose, pour chaque mode, deux types de difficulté :

  • Classique
  • Assistant (sans pression ou presque, vous obtenez plus de points pour débloquer les étoiles mais également plus de temps pour subvenir à vos commandes)

Le mode en ligne est possible pour rejoindre vos amis. Créer un “lobby” et que la partie commence ! Lorsque vous recherchez une session en ligne, à ce moment-là, vous devez soit avoir des amis (Nintendo Switch) qui possèdent la version du jeu soit rejoindre des amis qui ont ce titre sur leur compte Teams17 (le Cross Play est tout à fait possible) !

Quand vous êtes le seul à avoir Overcooked! et bien vous ne pourrez vous en prendre qu’à vous même en cas de défaite ou vous féliciter en cas de victoire ! C’est triste.

Les Joy-cons de la Switch peuvent paraître peut-être un peu petit mais la maniabilité vient vite aux joueurs expérimentés, la stratégie, elle, mettra plus de temps à venir.

Overcooked est un “must-have” a avoir, comme Super Mario Party, et vous garantit une soirée réussie mélangée de crises de rire et d’énervements. Let’s play together !

Les bons points : jeux multi-joueurs, contenu et diversité des missions

Les mauvais points : impossibilité de jouer avec des inconnus, une histoire peu prenante

 

 

D
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire