Test de Super Mario 3D World + Bowser’s Fury sur Nintendo Switch

Test : Super Mario 3D World + Bowser’s Fury sur Nintendo Switch

Genre : action, aventure, plateforme 3D
Langues : Sous-titres : Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Italien, Japonais, Coréen, Néerlandais, Portugais, Russe, Chinois

Développé et édité par NINTENDO
Sortie France : 12/02/2021
Prix : 59.99€ sur l’eShop, 45.49€ version boîte 
Taille : 3041.00 MB
Joueurs : 1-4 (super mario 3D world) et 1-2 (Bowser’s fury)
Age minimum : 7

Site Web Officiel

Super Mario 3D World :

Le mystérieux royaume des Libellas vit en paix : fées, lutins et autres créatures magiques profitent de leur temps libre pour pavaner sur ses terres, sans se soucier du moindre problème.

Bien évidemment cela est de courte durée, car un kidnappeur fou décide de refaire surface. Vous l’avez compris, le roi des Koopas, Bowser, l’ennemi juré de notre petit Mario a d’autres projets en tête.

Peach étant maintenant en sécurité auprès de Mario, Luigi et Toad, Bowser se doit de libérer sa “furie” sur d’autres royaumes.

Afin de s’accaparer de leur trésor, Bowser captura la princesse Libella verte et six d’entre elles. Cette dernière eu le temps d’informer Mario et son équipe de la situation, afin qu’ils volent à leur secours.

3, 2, 1 HOP tous dans le tube magique en direction du Royaume caché des Libella et c’est parti pour une nouvelle aventure ou nos protagonistes vont devoir réunir suffisamment d’étoiles émeraudes et braver les sbires de Bowser pour accéder à son château.

Bowser’s FURY :

Quand on vous dit que le plus grand fléau du monde marin c’est l’homme et plus précisément le pétrole qu’il laisse couler dans les océans. Cela cause de terribles dégâts et si la nature n’en prend pas le dessus ce sont ses espèces qui viennent à son secours.

Ici, c’est notre roi Koopa (mi tortue – mi dragon) qui se retrouve profondément atteint par cette substance visqueuse, noire et possédant des propriétés maléfiques. Ayant pris le contrôle de son corps et de son esprit, notre petit Bowser n’est plus que l’ombre de lui-même.

C’est alors que l’un des personnages phares de la série décide d’appeler Mario à l’aide. Vous ne l’auriez jamais deviné, il s’agit de Bowser Junior ! Il faut vraiment avoir perdu tout espoir pour faire appel à son pire ennemi mais il faut aussi beaucoup de courage !

C’est ainsi que, main dans la main, notre duo improbable va faire ses débuts dans un monde ouvert où l’objectif est de récupérer les astres félins pour débloquer les phares de lumière, balayer le royaume de cette matière noire et sauver, oui, sauver Bowser.

 

Super Mario 3D World :

Un air de déjà-vu ? C’est vrai, ce titre est sorti en 2013 sur la console Wii-U et était félicité à l’époque pour avoir permis aux joueurs de s’amuser en solo ou entre amis.

Découvrir ou redécouvrir ce jeu reste un plaisir, car il possède de nombreux niveaux et un gameplay qui n’en finit pas.

  • Actions de base : sauter, courir, écraser, tourner, nager
  • Actions supplémentaires liées à un objet de transformation : attaquer, marcher sur les murs, déclencher des pièces, lancer du feu, planer dans les airs, etc.

Comme dans “Super Mario”, vos personnages possèdent 3 statuts : petit (un coup et c’est la fin), taille standard (champignon) et super pouvoir (costume lié à un objet de transformation).

Les objets de transformation sont nombreux et vous pouvez les permuter afin de les adapter aux situations (combat, énigmes, obstacles, etc.) : champignon, fleur de feu, tanuki et de nombreux autres que nous vous laissons le soin de découvrir.

Chacun d’eux n’est souvent pas mis dans le niveau par hasard, ils permettent non seulement de s’accommoder de certains monstres, mais aussi de pouvoir passer plus facilement le niveau et surtout de donner la clef de l’énigme qui manque à la découverte de l’étoile émeraude (3 par niveaux).

Bien évidemment les déplacements, contrairement à son petit frère : super mario bros u. deluxe, le déplacement se fait à 360 degrés. De quoi profiter pleinement du côté 3D de cet opus.

On se retrouve aussi à analyser les zones avec notre “main” (gyroscope) afin d’entraver les ennemis ou de déceler des éléments invisibles :

Bowser’s FURY :

Le gameplay est identique à celui de Super Mario 3D World. Seul Mario est jouable, accompagné de son nouvel ami : Bowser junior.

Ici, on se retrouve avec un gameplay similaire à Super Mario Odyssey : Mario est le personnage principal qui possède son panel de super pouvoirs et Bowser junior utilise son pinceau pour accompagner Mario et lui donner un coup de main (du moins c’est surtout le cas en mode solo). Grâce à son moyen de transport, il peut accéder à des Astres Félins (secondaires) que Mario, seul, ne peut atteindre (ou avec plus de difficultés).

Bowser Junior peut ainsi utiliser son arme (pinceau) pour attaquer mais également pour révéler des zones spéciales qui lui sont réservées (et qui donnent en général un super pouvoir à Mario). Malheureusement il disparait lorsque Mario et Bowser entrent en combat de géants.

La particularité de ce titre repose sur le mode “Fury” qui apparait après un laps de temps sur la carte du jeu. Bowser entre en scène et projette une pluie de feu sur la carte, un rayon de type Kaméhaméha sur Mario et des blocs apparaissent sur le terrain (c’est également le moment de repérer l’astre caché !).

Il existe plusieurs moyens de mettre fin à sa colère :

  • Attraper un Astre Félin
  • Attendre la fin du délai imparti
  • Affronter Bowser (par le biais de la giga cloche)

La direction artistique est également un point culminant. Les environnements sont merveilleusement mis en scène, jonglant entre les mouvements et les interactions des décors, des ennemis et des mélodies de chaque niveau.

Comme le fait si bien Nintendo dans ses titres sur Mario, il existe une quantité impressionnante de variétés entre les mondes : aquatique, désertique, glacial, plaines ou spatial. Il y en a pour tous les goûts et toutes les couleurs.

La suite d’animations de costumes est un réel plus. Tout est désigné et envisagé afin de rendre l’expérience de jeu optimale. Pas de mauvais aliasing, pas de saccade, des effets de pouvoir et d’animation en 3D, etc.

La bande-son, comme depuis de nombreux opus, est jouée par un orchestre symphonique.

Do, ré, mi, fa, sol, la, si, do chaque mélodie et son accompagne son niveau.

Nintendo, dans la saga Mario, a su très bien s’accompagner afin de donner de la puissance et du rythme à l’expérience utilisateur. Voici les compositeurs des mélodies de ce titre : Mahito Yokota, Toru Minegishi, Yasuaki Iwata, Koji Kondo, Asuka Hayazaki, Takeshi Hama, Soyo Oka.

Si vous appréciez ces mélodies vous pouvez les retrouver sur différentes plateformes en ligne et il faut se le dire l’aventure est, à elle seule, une belle épopée musicale.

 

Super Mario 3D World :

Quels sont vos objectifs ou les limites de votre patience ?  C’est clairement en fonction de ses facteurs que vous finirez le jeu.

Cet opus possède beaucoup, oui, beaucoup de niveaux et ce n’est pas pour nous déplaire. Le bémol c’est qu’il faut entre 1 et 4 minutes pour finir chacun d’entre eux en mode “speedrunning”.

Si vous souhaitez faire un bon vieux #rush, passer outre les étoiles et les étiquettes alors quelques heures de jeu suffiront à finir cette première partie. Ce pourquoi, Nintendo, a intelligemment placé des donjons accessibles avec un nombre d’étoiles suffisamment obtenues.

En soit, il n’y a pas de modes de difficulté, comme dans de nombreux jeux, et ce dernier reste “facile” et cela s’amplifie quand on joue à plusieurs (la chute ne devient plus définitive, vu qu’une vie est consommée et que le mode bubulle est activé)!

Ce qui suscite l’intérêt du joueur c’est la diversité des niveaux proposés dans chaque monde :

  • Niveaux classiques (retrouver les éléments cachés et sauter sur le drapeau final)
  • Donjons (niveau classique + un mini / boss à l’arrivée)
    • une fois que vous avez analysé la technique de chaque boss autant dire qu’ils ne résisteront pas longtemps à vos assauts !
  • Aventure Toad (Toad’s adventure ou Captain Toad, cela vous parle ?)
    • Oui ! Incarnez Toad l’aventurier dans un niveau énigmatique ou sa résolution permet l’acquisition de nombreuses étoiles! On adore !
  • Monde défis : 10 mini jeux (ou mini niveaux) sont proposés pour l’acquisition, une nouvelle fois, de nombreuses étoiles.
    • Soyez vigilants, ces défis sont chronométrés (généralement 10 secondes) et si vous ne parvenez pas à finir le dernier niveau dans les temps … vous recommencerez au tout premier ! S’armer de patience et de persévérance s’avère quelques fois nécessaire.

Les costumes classiques n’ont plus de secret pour vous ?

Même si le “chat” (re)fait son apparition et que le titre (général) est principalement axé sur son développement, on apprécie de trouver d’autres objets en jeu.

Mario et ses amis ont la capacité de porter un objet supplémentaire sur leur tête. Ce dernier remplace temporairement les pouvoirs acquis précédemment et permet d’avoir une protection supplémentaire.

On retrouve par exemple : le casque d’envol, le casque canon, le casque chasseur de fantômes, etc.

Bowser’s FURY :

Imaginez un monde ouvert dans lequel vous devez débloquer des Astres Félins pour pouvoir accéder aux parties cachées de ce dernier.

Tout comme Super Mario 3D World, les “niveaux” de ce monde sont présentés comme des défis, sur une carte qui se renouvelle constamment, qui ne seront pas forcément compliqués à résoudre.

Chaque contrée de ce nouveau royaume permet de récupérer un nombre suffisant d’astres félins pour débloquer la Giga Clôche qu’elle possède et vous l’aurez compris donner une déculottée à notre cher Bowser.

Ici, pas question d’un nombre limité de “vies”. Se pavaner comme bon vous semble aux endroits qu’il vous plait, à condition de les avoir débloqués (éliminer la substance obscure). L’échec (faire trempette trop longtemps dans cette matière noire, par exemple) vous ramène simplement à l’acquisition du dernier astre félin.

En parlant de ces trésors, il faut savoir que chaque région possède 5 astres félins secondaires (que Bowser junior peut attraper pour vous, en cas de flemmingite aigüe) et que leur fusion vous offre un nouvel astre félin ! Pratique quand on se demande où en récupérer un dernier pour la giga cloche !

En plus des niveaux présents, vous avez également droit à des parcours limités par le temps que vous ferez seul, à l’aide d’objets de transformation (ou casque secondaire) mais aussi grâce à Plessie et ses courses aquatiques contre la montre. Plessie ? Votre plésiosaure préféré ! La parfaite fusion entre Yoshi et Casimir !

Quelques fois, votre meilleur ami, Luigi, deviendra votre ennemi dans le cas d’une chasse à l’homme. Bien évidemment, il s’agit de son ombre démoniaque qui ne cherchera pas à vous attaquer mais à jouer à cache-cache. Là encore, pas besoin de bouger, Bowser junior peut très bien, seul, s’en occupe. Cours Bowsie, cours !

En parlant du loup, son pinceau nous est très pratique. En plus d’attaquer l’ennemi ou de récupérer des astres à notre place, Bowsie décèle les zones cachés du jeu et en 2, 3 coups de pinceau, récupère l’objet caché.

Bon, l’objet caché en question est souvent peu intéressant (limite des costumes à 5) et on préfèrera une bonne colère de son papounet pour récupérer un astre félin caché dans chacune des contrées (blocs de pierre avec sa tête dessus ne s’activant que lors du #Furymode).

Super Mario 3D World + Bowser Fury nous offre une aventure complète en solo ou à plusieurs.

Si vous n’appréciez pas forcément le côté #sidescrolling (déplacement en gauche / droite et haut / bas seulement) des bons vieux Mario, comme on peut le retrouver dans Super Mario Bros U Deluxe, vous allez adorer le fait de pouvoir vous déplacer à 360 degrés !

Bien évidemment, à plusieurs, cela se complique pour la gestion de la caméra ou pour les plateformes qui nécessitent de courir. Le dernier arrivé se verra bullé (transformé en bulle pour ne rien faire, si si cela existe) !

Avoir autant de contenu dans une disquette, même avec un jeu en mode remake, nous donne un réel plaisir à vouloir le compléter à 100% et aider Bowser Junior dans sa quête. On verra bien s’il nous rendra la pareille dans les prochains opus. Affaire à suivre !

Points Mario :

  • Level-design
  • Multi-joueurs (local ou en ligne)
  • Contenu et diversité
  • Usage des amiibo

Points Wario :

  • Gestion de la caméra
  • Difficulté fixée en mode facile
  • Bowser junior ne peut pas débloquer de nouveaux pouvoirs
  • Certains ralentissements ou maniabilité (gameplay / caméra) en mode portable

 

Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire